Cinq Gemmes dédiés à Arunachala

Cinq Gemmes Dédiées à Sri Arunachala

(Sri Arunachala Pancharatnam)

 

 

Le Maharshi : « J'avais composé la première strophe (en sanskrit) d'une manière différente; quand Ganapathi Sastri la lut, il la modifia et me dit qu'elle était devenue Arya Gita  (un mètre sanskrit). Puis il me demanda de composer quatre autres strophes dans le même mètre, et ajouta qu'il s'en servirait en guise de mangalam (bénédiction) pour une de ses compositions. Ganapathi spécifia aussi que le sujet des quatre strophes devait être:

1.       Une définition du Soi.

2.       La recherche

3.       Yoga

4.       Karma et Shakti.

 

La strophe de conclusion fut composée par Ganjanana. Cela se passait en 1917. (D/D 19.6.1946)

 

Plus tard, en 1922, à la demande d'Aiyasami Pillai, Sri Bhagavan composa les cinq strophes en tamoul venpa. Dans la strophe de conclusion Sri Bhagavan fait mention de lui-même à la troisième personne, en tant qu'Arunagiri (Arunachala Ramana) afin de rester fidèle à l'idée exprimée dans la composition sanskrite. (M/P juillet et octobre 1982).

 

1.       océan débordant de nectar de grâce

O Mont Aruna, Soi suprême[1]

qui engloutis toute chose

de rayons resplendissants déployés

- Soleil qui épanouit le lotus du cœur !

 

 

2.       En Toi, O Rouge Mont,

tout le film de l'univers

s'élève, demeure et se retire.

Puisque Tu danses éternellement

sous forme de « Je »- le Cœur,

les Grands proclament

que 'Cœur’ est Ton Nom !

 

3.       Celui qui, avec un mental pur[2],

tourné sur lui-même,

cherche intensément d'où ce 'Je’

s'élève, connaît le Soi[3] et  fond en Toi

telle la rivière dans l'océan,

O Arunachala !

 

4.       Se détournant des objets extérieurs,

méditant dans le cœur

avec un mental apaisé

par le contrôle du souffle,

le Yogi appréhende Ta Lumière

et demeure en Ta Splendeur,

resplendissant Aruneshan[4].

 

5.       Celui qui, avec un cœur

qui T'es entièrement soumis,

Te voit de tout temps

et aime toute chose comme n'étant

autre que Ta Forme, triomphe

en se fondant en Toi,

O Arunâchala, Forme de Joie !

 

Conclusion aux Cinq Strophes :

 

Arunagiri Ramana fit joyeusement don

au monde de ces Cinq Gemmes

dédiées à Arunâchala

sous forme de tamil venpas éloquents

qui recèlent l'essence du Vedanta

qu'il vit[5]  sous forme d'arya !

 

  

 



[1] Cette lumière qui est pure conscience et qui met fin à l'obscurité de l'ignorance dans laquelle le mental conditionné brille.

[2] Madhi : Ici la buddhi ou le mental libre de vasanas.

[3] Connaît la forme (nature) du Soi.

[4] Var.: et atteint la grandeur en Toi.

[5] Dont il eut le darshan dans le mètre 'arya'.